• DigesTeam le réseau pluridisciplinaire pour améliorer la prise en charge des maladies digestives chroniques
Prévenir les maladies digestives chroniques
et améliorer la prise en charge pluridisciplinaire
à proximité des patients

Yoga et maladies chroniques

Zoom avec Angélique Boucé, fondatrice de CoYogis et enseignante de yoga.

Qu'est ce que le yoga ?
C'est une discipline à la fois du corps et de l’esprit. Le yoga tel que généralement pratiqué en France est un ensemble de pratiques physiques, respiratoires et méditatives : enchaînements de postures, exercices de respiration, méditation, techniques de concentration et de visualisation, temps d’observation et de relaxation.

À qui s'adresse-t-il ?
À tout le monde ! C'est une discipline progressive et adaptable. Une posture est yogique si elle se fait en conscience : dans l’observation du souffle, dans l’écoute du corps. En ce sens, peu importe si les mains touchent les pieds ! Chaque posture est un cheminement. Il est alors intéressant d’avoir un enseignement personnalisé, adapté à ses besoins.

Quels sont ses bienfaits ?
Le yoga développe vitalité et santé. Les postures viennent par exemple renforcer et assouplir le corps : étirer et fortifier le dos, masser et engager le ventre... Sa composante méditative apporte calme au mental et favorise l’équilibre émotionnel. Il réduit ainsi les états de stress. Le yoga conduit à une meilleure conscience du corps et à un bien-être. Il participe à une plus grande connaissance et estime de soi. Il contribue à donner du sens à sa vie. Rendre le yoga plus accessible, c’est permettre à plus de personnes de mener une vie alignée, consciente et heureuse.

Le yoga du ventre

Zoom avec Caroline Clerc, professeur spécialisée en yoga du ventre et colopathe.

Parlez-nous du yoga du ventre Caroline Clerc ?
Le yoga du ventre est une pratique holistique visant à prendre soin de son ventre de manière globale, progressive, en conscience et dans le respect de son corps.
La pratique des āsana (“les postures” en sanskrit) va améliorer le transit, soulager les douleurs et les ballonnements de manière mécanique par des massages, des compressions/relâchements ou encore en créant de l’espace dans le corps et plus particulièrement dans le ventre.
En parallèle, la pratique de prāṇāyāma (“respirations” en sanskrit) et de la méditation va activer le système parasympathique, responsable de la digestion mais aussi de la gestion du stress et de la récupération. A la clé : moins d’inflammation dans le corps, un esprit plus apaisé et une digestion rééquilibrée.

Atteinte du Syndrome de l'Intestin Irritable depuis de nombreuses années, la pratique du yoga au sens large m’a permis de mieux gérer les inconforts et les douleurs en période de crise, mais surtout de les espacer. Davantage connectée à mon corps, à ses signaux, mais aussi plus en paix avec lui, j’ai appris à accueillir ces moments d’inflammation comme autant de messages que mon corps et mon cerveau m’envoient pour m’enjoindre à ralentir, à respirer, à apaiser mon stress et à soigner mon hygiène de vie...

Je ne redoute plus ces moments de crise, j’ai appris à accepter qu’ils font partie de moi et que loin de m’affaiblir, ils me renforcent et me font vivre dans ma chair cette union corps/esprit qu’est le yoga.

Yoga & maladies digestives chroniques

Il est important de rappeler l’importance de prendre soin de son corps et de son mental justement lorsque tout va bien. En effet, en Occident, nous avons souvent tendance à guérir plutôt qu'à prévenir.

Or, c’est justement lorsque tout va bien qu’il est le plus intéressant de mettre en place des habitudes pour prendre soin de son ventre, comme avec le yoga du ventre par exemple, pour à la fois espacer les crises mais surtout pour qu’en cas d’inflammation, le cerveau associe la posture ou la respiration à un moment de bien-être (travaillé en amont) et non à un moment de douleur. Ainsi les effets apaisants seront décuplés. 

En cas de crise inflammatoire avec ballonnements : la posture-phare "dvi pada pavana muktasana" :
Allongé.e sur le dos, les genoux à la poitrine, plaquez bien le bas du dos sur le sol, allongez la nuque et entourez vos genoux avec vos bras. Prenez une profonde inspiration par le nez en gonflant le ventre, puis, sur l’expiration, ramenez vos genoux plus fortement vers votre poitrine, en rentrant le ventre et en gardant toujours les lombaires bien plaquées sur le sol. Recommencez sur une vingtaine de respirations.

Découvrez bientôt nos séances en ligne de yoga du ventre.

Qi Gong et maladies chroniques

Zoom avec Véronique Foltier, praticienne Tuina (massage) et Qi Gong
Qu'est-ce que le Qi Gong ?
C'est une discipline constituée de mouvements gymniques qui a été développée il y a au moins 4000 ans par les moines taoïstes. Le Qi Gong est l’ art d’utiliser le mouvement et le souffle pour renforcer le Qi, l’énergie vitale qui circule dans les méridiens du corps. Le Qi Gong est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise.

A qui s'adresse le Qi Gong ?
Tout le monde. C’est une formidable pratique pour préserver sa santé. Il nous met en contact avec des dimensions plus subtiles de notre être et encore trop peu explorées : les dimensions énergétiques étroitement corrélées aux dimensions physiques et matérielles.

Quels sont les bénéfices ?
Depuis l’origine le Qi Gong vise à développer la force interne, c’est à dire la tonicité des organes, à renforcer et assouplir la structure musculosquelettique du corps, à optimiser les fonctions immunitaires de l'organisme. 

Qi gong & maladies digestives chroniques

Quels sont les exercices particulièrement recommandés pour les personnes atteintes de maladies digestives chroniques ? 
Le Qi gong travaille et fait travailler énormément sur la respiration et la posture en elle-même est déjà un soin. Elle permet la recharge énergétique de tout l’organisme.

Les exercices de Qi Gong sur le Triple Réchauffeur par exemple vont contribuer à améliorer les fonctions digestives mais auront également une action sur tous les autres organes et sur la dépression.

Au début des années 2000, j’ai été gravement malade de l’intestin et j’ai compris combien la dépression était intimement liée à cet état inflammatoire chronique. Un choc de trop dans ma vie personnelle et en 2 mois tout est parti très vite. J’ai compris aussi le poids du stress et de l’absence de sens.

J’ai d’abord été prise en charge en gastro-entérologie avec un traitement médical.
Depuis 2007, j’ai commencé à me former à la Médecine Traditionnelle Chinoise, en Tuina puis en Qi Gong. Ma qualité de vie s'en est très fortement ressentie.